FESTIVAL ANDALOU 2022

Du 1er au 6 avril

Saint-Jean-de-Luz présente son traditionnel Festival andalou du 1 au 6 juin 2022, pour le week-end de la Pentecôte.

Depuis le début des années 90, la ville vit à l’heure andalouse lors du week-end de la Pentecôte. Le lieu phare est le village andalou, situé aux Flots bleus au pied de la colline de Sainte-Barbe. Dans cet espace festif, inspiré des traditionnelles casetas, le public assiste à des spectacles de flamenco, des concerts, peut s’initier aux sévillanes ou se restaurer.

Plusieurs écoles de danse et troupes de danseurs(ses) se relaieront pour présenter leurs spectacles.

Le dimanche, une messe andalouse animée par le Coro de la pena Campera de Bayonne (choeur mixte de 25 chanteurs) sera suivie d’un défilé de cavaliers et danseurs entre la rue Gambetta et le bld Thiers jusqu’aux flots bleus.

Dans les nouveautés de cette année, un concert ouvrira ce festival dés le mercredi 1er juin à 20h, Christopher Avilez, 2ème Prix du concours de guitare classique Angel Pinero de Puerto de Santa Maria (Cadix).

Le village des Casetas ouvrira dés le vendredi 3 juin avec une disposition différente et décoré aux couleurs de l’Andalousie (vert et blanc).

La danseuse Rocio Molina est mise à l’honneur cette année

Rocío Molina fait partie des têtes chercheuses qui explorent de nouvelles voies pour un flamenco vivant qui se partage avec les nouvelles générations. Elle met à profit une technique éblouissante, faisant imploser les frontières du flamenco pour le réinventer.

  • Projection le VENDREDI 3 JUIN du documentaire « Impulso » d’Emilio Belmonte ; Le documentaire explore ce qui fait de Rocío Molina une danseuse hors norme, l’enfant terrible du flamenco moderne : la transgression systématique des règles, sa recherche permanente du point de rupture y compris avec son corps, et sa façon très personnelle de questionner la condition féminine au XXIème siècle. Cinéma le Sélect : 18h ouverture, 19h film, 20h30 concert gipsy avec Los Hernandez, puis ambiance musicale andalouse.
  • Une master class de flamenco contemporain avec Rocio Molina Vendredi 3 et samedi 4 juin : Un rendez-vous pour découvrir le langage d’un chorégraphe et préparer ou prolonger l’expérience d’un spectacle. Les ateliers sont organisés en direction des professionnels et des amateurs ayant une pratique avancée.
  • Son nouveau spectacle de danse Al fondo riela (Lo otro de uno) au Jai Alai Samedi 4 juin à 20h. En collaboration avec la Scène nationale du Sud-Aquitain. Pour s’aimer, il faut être deux. Pour dialoguer aussi. Deux personnes – ou deux guitaristes. En favorisant une rencontre entre les musiciens Yerai Cortés et Eduardo Trassierra, l’artiste andalouse Rocío Molina fait transpirer le flamenco en une succession d’échos et de reflets, et joue du rapport à l’Autre, avec une liberté d’inspiration qui est sa signature.

L’exposition ESTRELLA

Nous vous proposons de découvrir l’univers artistique du torero nîmois Jonathan Veyrunes à travers 18 œuvres. À La Rotonde. Entrée libre du mercredi au dimanche de 15h à 19h30 et le samedi de 10h à 12h30 et de 15h à 19h30

Torero nîmois, Jonathan Veyrunes est, depuis plus de 15 ans, installé à Séville pour poursuivre et pratiquer sa passion, devenue son métier. Il débute sa carrière d’artiste en 2010 en commençant par la lomographie – photographie argentique, expérimentale et créative – puis la photographie numérique. Il puise son inspiration dans les rues de Séville, la vie quotidienne et la prestance des Andalous et affine son style au fil de ses promenades et ses rencontres. Très vite, il ressent le besoin d’intervenir manuellement sur ses photographies et décide d’utiliser son expérience de torero pour s’exprimer. Ce mélange des genres, entre peinture et photographie, lui permet d’exposer son travail dans le monde entier.